Jean Ciphan, écrivain.
Jean Ciphan, écrivain.

 

Invitation.

 

La belle fiancée

De Miles* et de Stanley*

Chaque été tient autant

Tout jazz et rock battant,

 

À fêter sans retard,

Sans chichis et sans fards

Le renouvellement

De ses bonheurs d’antan !

 

Madame dresse liste !

Elle vous veut tous là

Tout beaux, sans falbalas

À table et sur la piste !

 

En sa tête, en son cœur,

Ses amis, frères, sœurs,

Et parents rajeunis !

Pour un soir de bonheur…

 

– Quel jour, demandez-vous ?

Quel beau jour fêtons-nous ?

– Ne le sauriez-vous pas ?

Mais ce n’est pas permis !

 

– Imaginez amis,

Qu’au jour de sa naissance

Elle vint en chantant !

Qu’à huit mois et demi

 

Elle battait en cadence

La « Valse à mille temps ! »

Et qu’à un an ou deux (1)

Elle aimait tant la fête,

 

Qu’elle avait des mimiques

Et des yeux malicieux

Qui exigeaient qu’on « mette

De la grosse musique (2) ! »

 

Ainsi vous comprendrez

Pourquoi l’on doit fêter

Sans retard chaque été

Ce beau jour de juillet !

 

20 juillet 1996

Jean Ciphan, « Foulées sereines »

 

(1) Malgré tant de vigueur

Deux sont plus de rigueur

Chez ce petit génie...

 

(2) Ce n’était pas comptine

Ni « dodo » en sourdine

Mais jazz-rock en folie !

 

*Miles Davis, Stanley Clarke… and so on…