Jean Ciphan, écrivain.
Jean Ciphan, écrivain.

 

Lance-toi sans trembler dans les saisons nouvelles.

 

Lance-toi sans trembler dans les saisons nouvelles,

Dans la fraîcheur de tes 16 ans…

 

Ne crains pas !

 

Foin* !

Foin du doute, du spleen, de la désespérance,

Lesquels portés au seuil de ton adolescence,

Y étendant leur ombre, en terniraient l’éclat !

 

« Hé ! », « Oh ! », « Hi! Hi! », « Holà ! »

Et « Chic ! » et « Vive ! » ou « Va ! »

Diantre ! Diable ! Eurêka ! Ohé ! Bravo ! Hourra !

Retiens ces petits mots, teste-les, manifeste,  

Admoneste en douceur : aucun d’eux n’est funeste !

 

Émaille-les de « Chiche ! », « Olé ! », « Waouh ! », « Youpi ! »

Ou d’un simple « Bonjour ! » ou d’un simple « Merci ! »

Propres à dire ou ouïr en mille circonstances

À rimer en couplets, à rejaillir en stances !

 

Qu’ils soient dits, qu’ils soient ouïs, ils rendront leur éclat

Aux matins embrumés, aux lointains horizons,

Aux moments incertains des tristes pâmoisons !

 

Dans la fraîcheur de tes 16 ans…

Lance-toi sans trembler dans les saisons nouvelles !

 

10 mars 2011

Jean Ciphan, « Foulées sereines »

 

 *Foin > Ancienne interjection exprimant le mépris, le rejet...