Jean Ciphan, écrivain.
Jean Ciphan, écrivain.

 

Tout encore émerveille !

 

Dix ans, tout encore émerveille !

Papa est là et maman veille !

À la destinée il s’éveille

Et grandit, le petit homme.

 

Dix ans, déjà ! Première étape.

Dix ans, déjà ? Le temps t’attrape !

Dix ans déjà sans chausse-trappe,

Dix ans de bonheur, petit homme !

 

Aujourd’hui s’ouvre une autre strophe.

Il n’y a pas de catastrophe

Quand la vie de grand apostrophe :

Prends-la de bon cœur, petit homme !

 

Vingt ans ? C’est une autre naissance,

Quand s’estompe l’adolescence.

Trente ans ? L’âge du bonheur d’être père

Quand l’enfant coquin exaspère...

 

Cinquante ! Et quatre-vingts ! Et cent !

Mais en attendant, redescends,

Reviens à tes dix ans, bonhomme,

Car pour vivre une vraie vie d’homme

 

Il faut garder son cœur d’enfant.

 

28 janvier 2000

Jean Ciphan, « Foulées sereines »