Jean Ciphan, écrivain.
Jean Ciphan, écrivain.

Cliquez sur l'une des vignettes pour accéder à la partie correspondante >>>

 

         

Jean Ciphan

Roman

 

 

Les frères Letellier

  "Deux scooters pour trois", 

première partie du roman dont je publie de larges extraits, reprend à quelques corrections près la nouvelle que j'ai écrite en 1960 et présentée à Monsieur Guy des Cars en 1962.

       Et c'est seulement 55 ans plus tard que j'ai suivi le conseil de l'illustre écrivain pour prolonger l'histoire !

       Vous pourrez la découvrir bientôt :

 

"Les frères Letellier" paraîtra en fin d'année.

   J.C. 

(Voir en bas de page la correspondance de Guy des Cars à mon endroit...)

LES FRÈRES LETELLIER 

*****

Des extraits significatifs, voire l'inégralité des chapitres signalés en caractères verts sont publiés ici.  

*****

 - TABLE DES MATIÈRES -  

AVANT-PROPOS.

PROLOGUE.

I – DEUX SCOOTERS POUR TROIS.

1 – Rue Saint-Jacques.

2 – Bacheliers.

3 – Ce que veut Denis.

4 – Bisbilles.

5 – Confidences.

6 – Etxegoihen.

7 – Les mots de trop.

8 – Fatums.

9 – Rue Saint-Honoré

II – POUR L'AMOUR DE JADE.

(Quelques indices en sommaire, mais aucun extrait de cette partie du roman ne sera publié sur le site)

III – AU RISQUE DE TOUT PERDRE.

(Quelques indices en sommaire, mais aucun extrait de cette partie du roman ne sera publié sur le site)

ÉPILOGUE.

Annexes, notes et références.

Index général

 

La correspondance de Monsieur Guy des Cars...

 

-----=======-----

 

65, rue d’Anjou

PARIS 8ème

Paris, le 7 novembre 1962.

 

 

Monsieur Jean Yvon CHAPIN

5, rue Saint-Jacques

LE MANS

 

Monsieur,

 

Monsieur Guy des CARS, absent de Paris, me prie de vous dire qu’il a pris connaissance du manuscrit que vous lui avez remis.

II a trouvé dans votre manuscrit certaines qualités, mais il pense qu’il est beaucoup trop court pour en faire un roman et au contraire trop long pour une nouvelle. Il semble qu’il vous faudrait soit le couper, soit plutôt l’étoffer pour en faire un manuscrit beaucoup plus important, environ quatre fois son volume actuel.

Quant à vos poèmes, ils ont de grandes qualités, mais M. Guy des Cars qui est essentiellement Romancier n’est pas bien placé pour faire éditer des poèmes et il vous conseille de vous adresser à une Maison d’Edition spécialisée.

Je vous retourne donc, ci-joint, votre manuscrit et vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments distingués.

 

F. Moine

Secrétaire de M. Guy des Cars.

 

(Joint à la lettre, un papillon portant les références des Editions Seghers)

Guy des Cars, écrivain (1911-1993)

Journaliste, il est à 28 ans rédacteur en chef du Jour. Lieutenant dans l’infanterie, il reçoit la croix de guerre pour sa conduite au front. Après la défaite de 1940, il écrit son premier roman « L’officier sans nom » qui reçoit le Prix Goncourt en 1941. Il a écrit de nombreux romans qui ont eu un grand succès. En 1962, il est élu directeur de l’Académie du Maine. Grand amoureux des Arts du cirque, il participe à la création en 1980 de la P.A.V.D.E.C. (Presse Associée de la Variété, de la Danse et du Cirque).