Jean Ciphan, écrivain.
Jean Ciphan, écrivain.

Mama Chapènn - Avant-propos

 

J'ai eu le bonheur de partager près de cinquante-trois années de la vie d'une femme exceptionnelle, Élisabeth Richard, mon épouse (4). Son récent décès m'oblige. J'ai à cœur de lui rendre l'hommage qu'elle mérite.

Élisabeth Chapin-Richard a consacré passionnément l’essence même de sa vie à « sa tribu » et au bonheur des autres. Responsable humanitaire de l’association Savaje (1), elle est à l’origine de la formidable opération dite Mission Codlea (2).

Après son vingt-deuxième et dernier séjour auprès des orphelins du département de Brasov, en particulier parmi ceux de la Casă de copii (Maison d’enfants) de Codlea, Élisabeth a souhaité que soient regroupées ses Lettres de Roumanie (3). Elle m’a alors confié le soin d’en réaliser la compilation à l’intention de ses amis et de sa chère « tribu » (ses enfants et petits-enfants).

Je suis convaincu que l’exposé de la formidable aventure humanitaire que fut Mission Codlea mérite plus qu’une transmission confidentielle. En effet Savajinfo, bulletin de liaison de l’association largement diffusé, ne pouvait se libérer de certaines contraintes impliquant des réserves et des non-dits. J'ai entrepris l'écriture de l'histoire authentique d’un défi partagé. Élisabeth en eut l'initiative en 1990, s'y engagea, le prit à bras le corps quasiment à plein temps et l'anima jusqu'à son terme en 2013, jusqu'à sa réussite. Chaque page portera son empreinte, chaque ligne son souvenir et ses "lettres",  le fil rouge du récit, permettront au lecteur de la retrouver ou de la découvrir.

De larges extraits de "Mama Chapènn" seront publiés sur ce site. Ils ne le seront toutefois pas nécessairement dans leur rédaction définitive. Leur édition interviendra l’an prochain. Pour ma part, je me ferai discret sous mon alias d'auteur et vous rapporterai librement et précisément le cours des vingt-trois années de l'engagement humanitaire exceptionnel d'une vraie belle personne.

Jean Yvon Chapin. 

(Jean Ciphan)

(1) L’association humanitaire « Savaje » a été créée le 9 mai 1975 à Lavardin (Sarthe) par Jean Yvon Chapin, cofondée par Danièle Antoine †, Élisabeth Chapin †, Marie-Élizabeth Hamel † et Jean-Marie Noir. Elle a été dissoute le 9 mai 2013 à Château-d’Olonne (Vendée).

Titre 1-2 des statuts « L’association a pour but de secourir les personnes en détresse et d’améliorer leurs conditions de vie ».

[Savaje a ouvert en 1975 une première page qui a fait date, avec la mise en œuvre de sa première grande mission à caractère social. Ainsi, « Vacances et Découverte » a organisé des séjours de qualité pour des jeunes de tous milieux et structures d’origine : plusieurs milliers d’entre eux sont passés par les centres de vacances et classes de découverte de l’association. Cette mission s’est poursuivie pendant plus de 20 ans, la dernière session s’étant déroulée au cours de l’été 1997 !]

(2) 17 janvier 1990. Octavian est accueilli dans son foyer français ; il est l’un de ces quatre-vingt-trois orphelins adoptés en toute légalité par des familles françaises mais retenus en otages par Ceauşescu depuis trois ans. Octavian est le neveu d’Élisabeth et Jean Yvon Chapin ; il vient de la Maison d’enfants de Codlea. Codlea est une ville d’un peu plus de 30000 habitants située au nord-est du département (judet) de Brasov, au centre de la Roumanie. « N’abandonnons pas ceux qui restent ! »… Ce cri du cœur est entendu à l’école maternelle de Cérans-Foulletourte (Sarthe), que dirige Élisabeth, puis dans toute la commune… Et il s’étend… Savaje met en place le volet humanitaire de l’association, « Savaje-Codlea », qui deviendra rapidement « Mission Codlea ». Le premier bulletin de liaison (Savajinfo) paraît le 13 octobre 1990.

(3) « La lettre d’Élisabeth » fut au cœur de chacun des 53 numéros de « Savajinfo » publiés de 1990 à 2013. 

(4) Élisabeth Richard (14 janvier 1939 - 4 juin 2015) a épousé Jean Yvon Chapin en 1963.