Jean Ciphan, écrivain.
Jean Ciphan, écrivain.

<<< Cliquez sur une vignette pour lire le poème.

 

 

Jean Ciphan

 

Premier cahier (1956-1961)

 

Sentiers incertains

 

 

La page de présentation de ce cahier sera complétée prochainement.

 

        Vingt-neuf des titres de ce premier cahier sont précisément ceux des poèmes que Monsieur Pierre Seghers(**) a bien voulu lire en 1963. Vous les retrouverez tous dans "Oser dire".

 

(**) > ci-dessous, la lettre de Monsieur Seghers.

-----=======-----

 

Éditions Seghers

228, BOULEVARD RASPAIL, PARIS XIVème

Paris, le 3 Avril 1963

 

Monsieur Jean Yvon CHAPIN

5, Bue Saint-Jacques

LE MANS

 

Cher Monsieur,

 

À mon retour de voyage, j'ai pris connaissance de votre manuscrit de poèmes.

 

J'ai parcouru vos poèmes, avec un vif intérêt. Vous avez 1e sens du rythme et du langage; la présence du poète est évidente, mais que de réminiscences dont il est bien difficile de se dégager.

 

Malheureusement, i1 m'est impossible de donner une suite favorable à votre envoi. En effet, j'ai dû suspendre la publication des plaquettes poétiques, pour me consacrer aux ouvrages distribués régulièrement en librairie.

 

Avec toute ma sympathie, croyez, cher Monsieur, à mes sentiments les meilleurs.

 

(Signature autographe)

Pierre Seghers

-----=======-----

 

Pierre Seghers, éditeur et poète (1906-1987)

Résistant de la première heure, il fut proche de Louis Aragon, Paul Éluard, Robert Desnos et René Char. En 1939, il crée la revue P.C. 39 (pour ces Poètes casqués) qui devient l’année suivante Poésie 40, dans laquelle il publie aussi des poètes de la Résistance. Fort du succès de ces publications, il crée « Poètes d’aujourd’hui », une série de monographies dont le but est de guider les lecteurs dans l’œuvre d’un poète. Sorti de l’Imprimerie du Salut public de Lyon, le premier volume, consacré à Paul Éluard, paraît le 10 mai 1944.  Après la guerre, Pierre Seghers fonde sa propre maison d’édition.