Jean Ciphan, écrivain.
Jean Ciphan, écrivain.

 

Chaos. 

 

Suffit-il de sauver les autres ?

Suffit-il d’aimer son prochain,

De réciter des patenôtres,

De croire en Dieu et d’avoir faim ?

 

Suffit-il d’aller aux offices ?

Suffit-il d’aller au labeur,

De rendre toujours des services,

De croire en Dieu et d’avoir peur ?

 

« Je crois en Dieu ! »

« J’ai faim ! »

« J’ai peur ! »

 

Ce sont les cris de la détresse

D’un monde laid dans sa faiblesse

Où ceux qui aiment sont châtiés,

Où ceux qui croient sont suppliciés,

Où les bons sont dits ridicules,

Où les fous sont idolâtrés,

Où la raison même bascule

En un puits d’imbécillité !

 

Ce sont les mots de la tristesse

D’un monde las dans sa paresse

Où ceux qui triment sont chassés,

Où ceux qui chantent sont hués,

Où le vrai sans cesse recule,

Où le faux garde liberté,

Où l’homme au désespoir adule

Sans croire, et survit sans manger !

 

Août 1958.

Jean Ciphan, « Sentiers incertains »