Jean Ciphan, écrivain.
Jean Ciphan, écrivain.

 

Ego.  

 

Pourquoi perdre mon temps à écrire un poème ?

Pourquoi rester ainsi à ne penser qu’à moi ?

Pourquoi dire en des vers ce que je hais, ou même

Dire tout ce que j’aime ? On ne m’entendra pas.

 

Qui donc tendra l’oreille au désespoir d’un autre ?

Qui donc s’arrêtera pour plaindre un malheureux ?

Qui donc se penchera sur le monde en apôtre ?

Personne ! Non, personne ! Les hommes n’aiment qu’eux.

 

Moi-même, je suis homme, et je ne sers les autres

Qu’en égoïstes traits qui ne servent qu’à moi,

Qui ne servent à rien et laissent tous ces autres

Seuls, ignorant ces vers pour eux, écrits pour moi.

 

Novembre 1959.

Jean Ciphan, « Sentiers incertains »